• Sauge - L'herbe qui sauve disaient les Anciens...........

    Déjà connue à l’époque des pharaons, la sauge a traversé tous les siècles…
    Plante sacrée chez les Romains, ses propriétés souveraines pour favoriser la digestion et traiter les infections des muqueuses étaient également connues des Grecs de l’Antiquité.
    Nommée « plante merveilleuse » chez les Gaulois, Paracelse disait d’elle : « Elle a tant de vertus qu’elle passe, pour plusieurs, pour une plante universelle et propre à tous les maux ».
    On raconte même que le Roy Soleil buvait, chaque jour, à son réveil, une tisane de sauge … et que les sorciers la déteste car elle « brise leurs enchantements » !
    Depuis la nuit des temps on lui attribue des vertus anti-inflammatoires, cicatrisantes régénérantes, tonifiantes, antiseptiques, stimulantes de la digestion, et même déodorantes.

    Utilisée en cuisine, en pharmacie, cosmétique, parfumerie… (bain de sauge=1 poignée dans 1 gant de toilette, fermez avec 1 ficelle, déposez dans la baigoire - Encens =1 c à c sur 1 charbon à brûler pour purifier un lieu)…

    - La sauge en cuisine:
    Elle se marie très bien aux poissons, aux farces et, en Provence, le rôti de porc est traditionnellement associé à la sauge.
    - Le vin de sauge (recette très ancienne utilisée contre la paresse digestive) : faites macérer 7 jours 25 g de feuilles + 80 gr de sucre dans 1L de vin rouge. Filtrez et buvez 1 c à s avant le repas.
    - Sauce à la sauge et à l’oignon (recette très prisée au 17è siècle )
    Faites revenir doucement, 1 oignon moyen et 2 c à s de feuilles de sauge finement hachées dans une sauteuse (les oignons doivent rester blonds). Ajoutez 25 g de mie de pain et 150 ml de jus de rôti dégraissé. Laissez mijoter quelques minutes en remuant. Salez et poivrez. Servez très chaud ( avec 1 viande blanche, 1 volaille.. )

    - « L’herbe qui sauve »
    Les anciens avaient pour habitude de faire une cure de sauge, au printemps, en lune descendante pendant 7 jours pour nettoyer l’organisme ( infusion à boire à jeun)… « Ça fait le sang neuf » disait-on.
    Petit truc : Les feuilles qui ont servi à l’infusion, posées chaudes sur le lieu des douleurs rhumatismales, ont la réputation dans nos campagnes de les calmer rapidement.
    - La décoction : c’est la base des gargarismes ( Portez à ébullition 3 minutes 20 gr de feuilles dans 1/2 L d’eau ) : bain de bouche pour gencives, aphtes, en gargarisme pour le mal de gorge

    - Beauté / bien-être
    Les eaux florales étaient autrefois très utilisées. Ce sont les ancêtres (100% plantes !) de nos lotions actuelles…
    - Eau florale de sauge :
    Elle purifie, rééquilibre, tonifie et assainit la peau :portez à ébullition 20 gr de sauge dans 1/4 de litre d’eau de source. Quand l’eau bout, retirez du feu, laissez infuser minimum 20 minutes puis filtrez. Mettez en bouteille ( TOUJOURS conserver au réfrigérateur et jamais plus de 6 jours ). Pour visage et cou après le démaquillage.CHEZ AUGUSTE  
     
     

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :